Le céramiste Rizü Takahashi

 

rizu   

Marette Renaudin rencontre en 2005 le céramiste japonais Rizu Takahashi,

installé depuis peu dans le vignoble toulousain près de Fronton.


En Octobre 2007, elle réalise pour la première fois une exposition avec Rizu Takahashi
dans son école à Toulouse.

voir les photos


En 2008, Marette Renaudin réalise des bouquets dans les vases des 5 grands céramistes spécialistes dans le shino, invités d’honneurs des premières journées internationales de la céramique à Giroussens, dont Rizu takahashi.Pour cette manifestation, elle est invitée également à faire une démonstration devant plus de 500 personnes.


L’exposition de printemps 2010 est une exposition exceptionnelle qui regroupe trois grand maîtres
d’art traditionnel japonais : Rizu takahashi, Marette Renaudin, et la calligraphe Tomomi Kurihara.

5 DSC 0219 7 48 (10)

voir l'exposition

Marette Renaudin utilise très souvent les vases de Rizü Takahashi pour ses expositions.

Blog de Rizü

   rizu2

 

 

La Calligraphe Tomomi Kurihara

tomomi   tomomi2  P1020188

 

Tomomi Kurihara est originaire de la ville de Kitakyushyu au sud du Japon. Elle commence l’étude de l’écriture (shuji) à l’âge de 4 ans, et l’art de la calligraphie (shodô) à 8 ans avec le professeur Abe Kôyô.
A 20 ans, elle rentre dans le cours du professeur Mori Shikyô. Elle décide sérieusement de se consacrer à l’étude de la calligraphie.
A 26 ans elle reçoit le diplôme de professeur, et à 30 ans, elle ouvre son propre cours.
Aujourd’hui, elle enseigne à 200 élèves âgés de 4 à 78 ans.
Elle réalise régulièrement des expositions avec des musiciens, des céramistes, des artisans d’arts et des tisserands.

Elle est venue pour la première fois en 2002 réaliser une démonstration en duo avec sa mère, Tajima Nasuko, grand maître d’Ikebana de l’école Senshin-Ikenobô. Et en 2010, elle était l’invitée d’honneur de l’exposition de Mars, avec le céramiste japonais Rizü Takahashi.

En 2013, elle est revenue présenter ses œuvres artistiques lors de l’exposition annuelle d’Ikebana fin mars. Elle a pour cette occasion choisi d’exposer des kakemonos, entre modernité et tradition... emprunt de poésie et philosophie, en accort avec la saison printanière. Accompagnée de sa fille, soprane, elle nous a fait l’honneur d’une grande démonstration devant plus de 100 personnes.

Clic ici pour voir l'exposition

Sa prochaine venue en France est prévue au printemps 2017.