sho gyou mu jou 2018

 

 

clo 

 

 

 Un grand merci à Kôhô Kurihara, 

Bientôt le reportage photo de la Semaine du Japon en Occitanie !